LES TRAITEMENTS DE RADIOTHERAPIE

Radiothérapie, effets secondaires, soins support, vos questions

LA RADIOTHERAPIE

Ce sont les rayons de haute énergie (faisceaux de photons ou d’électrons) produits par un accélérateur de particules qui sont utilisés. Ils traversent les tissus humains afin de déposer leur énergie en profondeur, directement au niveau de la tumeur.


La RADIOTHERAPIE

Cette radiothérapie a pour but de détruire la tumeur dans sa totalité (s’il n’y a pas eu d’opération) ou de compléter une opération chirurgicale (radiothérapie après l’opération) en détruisant les cellules résiduelles qui pourraient être présentes dans le site opératoire. La radiothérapie a pour but de soulager les symptômes dans certains cas. La radiothérapie a un effet sur la maladie locale et régionale (tumeur et ganglions) alors que la chimiothérapie ou les thérapies ciblées diffusent dans tout l’organisme. La radiothérapie est parfois combinée à la chimiothérapie pour augmenter son efficacité. Vous n’êtes pas radioactif pendant ou après le traitement par radiothérapie externe.

La RADIOTHERAPIE CONFORMATIONNELLE

La radiothérapie conformationnelle, grâce au scanner, permet de modéliser en 3 dimensions le volume à irradier en incluant des marges de sécurité autour des organes. Les physiciens médicaux adaptent ensuite la forme des faisceaux au volume tumoral. Cette technique procure une précision accrue et permet donc une distribution de doses plus homogène au sein de la tumeur.

La RADIOTHERAPIE "VMAT"

Cette méthode fait la synthèse des dernières évolutions technologiques en radiothérapie. Elle associe la radiothérapie conformationnelle conjuguée à la modulation d’intensité. « La radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité consiste à faire varier la forme et l’intensité du faisceau au cours d’une même séance pour s’adapter précisément au volume à traiter. » Source : INCa.

Le VMAT (Volumetric Modulated Arc Therapy) offre la possibilité d’irradier les tissus cancéreux avec plus de précision que la radiothérapie conventionnelle, grâce à une modulation des faisceaux d’irradiation sur un arc complet de 360°. Les organes sains sont d’avantage préservés lors de l’irradiation de tumeurs voisines. Le traitement utilise le scanner ou d’autres techniques d’imagerie afin de délimiter les tumeurs ainsi que les organes sains. Un logiciel de planification spécifique permet de calculer la dose appropriée en fonction du volume. C’est une technique qui associe donc l’irradiation guidée par l’image (IGRT) à la modulation d’intensité. Le processus pour délivrer des doses par technique VMAT est complexe. Une assurance qualité est obligatoire à chaque étape du processus.

Au sein du GCCOR les pathologies bénéficiant d’un traitement en technique VMAT sont les cancers de la prostate, du rectum, du col utérin, du canal anal et de la sphère ORL.

Le CONTROLE DU POSITIONNEMENT DES PATIENTS PAR L'IMAGE

Au sein du GCCOR, les manipulateurs et les médecins vérifient quotidiennement le positionnement du patient grâce à un système d’images.

Les Images Portales (IP)

Deux accélérateurs ont un système de vérification du positionnement par images portales. Ces images en 2 dimensions sont obtenues grâce une faible dose de rayons X issus de l’appareil de traitement et recueillis par un imageur.

L’IGRT

Le dernier accélérateur acquis en 2015 est équipé d’un système d’imagerie embarqué qui permet de réaliser de l’IGRT (Image Guided Radiation Therapy). L’IGRT ou radiothérapie guidée par l’imagerie, fournit aux médecins et aux manipulateurs un outil de contrôle très précis permettant de comparer plus aisément, avant la délivrance des faisceaux, le positionnement du patient avec le positionnement théorique défini au scanner de repérage et de faire les réajustements nécessaires avec une précision supérieure à celle offerte par les techniques utilisées actuellement (Images Portales).


VOTRE TRAITEMENT DE RADIOTHERAPIE

au Centre de Radiothérapie d'Angoulême

Un Plan Personnalisé de Soins (PPS) élaboré en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) vous est remis et expliqué au cours de la deuxième consultation avec le radiothérapeute.

LE PARCOURS D'UN PATIENT

Les étapes du traitement de radiothérapie,
Vos questions/réponses,

LES EFFETS SECONDAIRES

pendant les traitements de radiothérapie

Les différents effets secondaires chez un patient sont prévisibles mais ne surviennent pas obligatoirement car chaque cas est unique et chaque personne réagit différemment. Cependant certains effets secondaires sont assez courants et surveillés par l’oncologue radiothérapeute et l’équipe paramédicale travaillant avec lui.

Traitements au niveau du crâne

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Sur la peau :

En regard des faisceaux de rayons, la peau, au bout de 3 à 4 semaines, peut devenir rouge et vous pouvez ressentir des démangeaisons au niveau du cuir chevelu, le front peut aussi rougir et être sensible.

Pour préserver votre peau et limiter ces effets, vous devez :

  1. Eviter l’exposition au soleil
  2. Porter une casquette, un chapeau ou un foulard
  3. Vous laver la tête avec un savon surgras, un shampoing de bébé ou un shampoing spécifique
  4. Hydrater votre peau avec de la crème ou un spray capillaire spécifique à votre traitement.

N’hésitez pas à demander conseil au médecin ou aux manipulatrices pour choisir un shampoing ou une crème adaptée pendant votre traitement de radiothérapie.

Sur la chevelure :

En regard des faisceaux d’irradiation les cheveux vont tomber, ils repousseront après l’arrêt des traitements (chimiothérapie, radiothérapie). Si vous jugez la chute de vos cheveux trop importante, vous pouvez porter une prothèse capillaire.

Celle-ci est prise en charge par la sécurité sociale sur la base d’un forfait et sur présentation d’un certificat médical, établi dans le service. Si vous préférez porter un foulard, choisissez-le en coton ou en soie. Il est impératif de porter une protection pour aller au soleil.

N’hésitez pas à demander la liste des coiffeurs agréés.

Autres effets :

  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Dans certains cas, le médecin peut vous prescrire un traitement de « corticoïdes », si cela est votre cas, limiter au maximum votre consommation de sel, il est malgré tout possible que vous sentiez votre visage « enflé» et que votre masque vous serre plus.

A signaler à l’équipe :

  • Eblouissement à la lumière
  • Maux de tête résistants aux traitements antalgiques classiques (dafalgan, doliprane..)
  • Nausées, vomissements

! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe

Traitements au niveau du thorax

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Sur la peau :
En regard des faisceaux de traitement, la peau, au bout de 3 à 4 semaines, peut rougir et vous pouvez ressentir une sensation de chaleur (comme un coup de soleil)
Pour préserver votre peau et limiter ces effets, respectez les conseils délivrés par le personnel soignant

Sur la pilosité :
Il est possible que les poils tombent en regard des faisceaux de traitement (torse, creux axillaires). Cette dépilation est temporaire, les poils repousseront après les traitements (rayons, chimiothérapie).

Au niveau de l’oesophage :
En cours de radiothérapie, il est possible que vous ressentiez une irritation au niveau de la gorge et des aigreurs au niveau de l’oesophage.
Ces réactions sont dépendantes de la zone qui va être irradiée, ce qui est adapté à votre cas personnel. N’hésitez pas à en parler avec la manipulatrice pendant votre traitement et dès l’apparition des premiers signes.
Il est recommandé d’éviter certains aliments (orange, citron, pamplemousse, vinaigrette, croûtes de pain), afin de ne pas accentuer les effets des rayons.
Il sera essentiel de vous peser au moins 1 fois par semaine au cours de votre traitement et d’informer l’équipe de toute variation de poids et de perte d’appétit. Nous vous donnerons des conseils adaptés afin de limiter la perte de poids, vous pourrez rencontrer la diététicienne ou le médecin nutritionniste si besoin.
! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe.

Traitements au niveau de l'abdomen

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Sur la peau :

En regard des faisceaux de traitement, la peau, au bout de 3 à 4 semaines, peut rougir et vous pouvez ressentir une sensation de chaleur (comme un coup de soleil)

Pour préserver votre peau et limiter ces effets, respectez les conseils délivrés par le personnel soignant

Sur la pilosité :

Il est possible que les poils tombent en regard des faisceaux de traitement (torse, abdomen). Cette dépilation est temporaire, les poils repousseront après les traitements (rayons, chimiothérapie).

Au niveau de l’appareil digestif :

En cours de radiothérapie, il est possible que vous ressentiez une irritation au niveau de la gorge et des aigreurs au niveau de l’oesophage.

Ces réactions sont dépendantes de la zone qui va être irradiée, ce qui est adapté à votre cas personnel. N’hésitez pas à en parler avec la manipulatrice pendant votre traitement et dès l’apparition des premiers signes.

Il est recommandé d’éviter certains aliments (orange, citron, pamplemousse, vinaigrette, croûtes de pain), afin de ne pas accentuer les effets des rayons.

Il sera essentiel de vous peser au moins 1 fois par semaine au cours de votre traitement et d’informer l’équipe de toute variation de poids et de perte d’appétit. Nous vous donnerons des conseils adaptés afin de limiter la perte de poids, vous pourrez rencontrer la diététicienne ou le médecin nutritionniste si besoin.

! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe.

Traitements de la sphère ORL

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Avant de débuter le traitement par radiothérapie, vous devez consulter un dentiste et faire un bilan dentaire afin de soigner les dents abîmées qui ne pourraient pas être soignées pendant les rayons. Selon votre état dentaire il vous sera prescrit des gouttières qui permettront un apport de fluor au niveau de vos dents et de vos gencives après votre traitement de radiothérapie.

Sur la peau :

En regard des faisceaux de traitement, la peau, au bout de 3 à 4 semaines, peut rougir et vous pouvez ressentir une sensation de chaleur (comme un coup de soleil)

Pour préserver votre peau et limiter ces effets, respectez les conseils délivrés par le personnel soignant

Sur la pilosité :

Il est possible que les poils tombent en regard des faisceaux de traitement (torse, abdomen). Cette dépilation est temporaire, les poils repousseront après les traitements (rayons, chimiothérapie).

Dans la bouche et la gorge :

Les rayons entraînent un épaississement de la salive, accompagné d’une sécheresse buccale, et une altération du goût. Pendant le traitement le ton de votre voix peut se modifier.

Pour limiter les effets secondaires, il est essentiel de respecter les conseils indiqués dans le document concernant l’hygiène buccodentaire pendant et après le traitement.

En cas d’irritation de la gorge et de l’oesophage, évitez certains aliments : orange, citron, pamplemousse, vinaigrette, croûtes de pain, ainsi que l’alcool et le tabac.

Au cours de votre traitement, il sera essentiel de vous peser au moins une fois par semaine et de nous informer de toute variation de poids et de perte d’appétit. Dès que ces signes apparaissent, nous vous donnerons les conseils adaptés afin de limiter la perte de poids. Vous pourrez, si besoin, rencontrer la diététicienne ou le médecin nutritionniste.

! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe.

Traitements au niveau du pelvis

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Afin de limiter au maximum les désagréments urinaires liés à votre traitement de radiothérapie, et pour assurer la reproductibilité des séances nous vous demandons :

  • Aller uriner 1h avant l’heure prévue de votre séance
  • Boire ½ l d’eau dans l’heure précédant votre traitement

*Si vous ne pouvez pas vous retenir d’uriner pendant 1h, nous pouvons adapter ces conseils, n’hésitez pas à en parler avec une manipulatrice qui vous prend en charge lors de votre traitement.

*Cas particuliers :

  • Si vous avez un examen IRM après votre scanner de repérage, allez uriner après votre scanner et boire à nouveau ½ l d’eau avant l’examen, afin de réaliser les deux examens dans des conditions identiques.
  • Si vous repassez un scanner en radiothérapie au cours de votre traitement, celui-ci doit être réalisé dans ces mêmes conditions afin d’assurer la reproductibilité de votre traitement.

Sur la peau :

En regard des faisceaux de traitement, la peau, au bout de 3 à 4 semaines, peut rougir et vous pouvez ressentir une sensation de chaleur (comme un coup de soleil)

Pour préserver votre peau et limiter ces effets, respectez les conseils délivrés par le personnel soignant

Sur la pilosité :

Il est possible que les poils tombent en regard des faisceaux de traitement (torse, abdomen). Cette dépilation est temporaire, les poils repousseront après les traitements (rayons, chimiothérapie).

Les effets au niveau de l’appareil digestif :

L’accumulation des séances de radiothérapie risque de provoquer des effets indésirables tels que :

  • Des douleurs dans le ventre
  • Des diarrhées
  • Des gaz intestinaux
  • Des fausses envies
  • Hémorroïdes (Ne rien appliquer dessus avant les séances sans avoir demandé l’avis du médecin ou des manipulatrices)

Afin de limiter ces effets secondaires nous vous conseillons de suivre le régime sans fibre que vous remettra la manipulatrice et de l’adapter en fonction de votre cas personnel (si vous avez tendance à la diarrhée, respectez le régime, au contraire si vous êtes plutôt constipé mangez de tout en petite quantité).

Les effets au niveau de l’appareil urinaire :

En cours de traitement vous pouvez avoir :

  • envie d’uriner plus fréquemment
  • des sensations de brûlure quand vous urinez
  • une cystite
  • Des difficultés à uriner (Si c’est le cas, en avertir absolument l’équipe)

Les conseils donnés en début de document permettent de limiter ces effets indésirables, respectez les au mieux !

En cours de radiothérapie il sera essentiel de boire 1,5L à 2l d’eau par jour pour limiter les brûlures urinaires.

! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe.

Traitements au niveau du sein

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Sur la peau :

En regard des faisceaux de rayons, la peau, au bout de 3 à 4 semaines, peut devenir rouge et vous pouvez ressentir une sensation de chaleur (comme un coup de soleil).

Le sein peut également être plus sensible et un peu plus gonflé que d’habitude, c’est une réaction normale liée à vos séances de radiothérapie.

Pour préserver votre peau et limiter ces effets, respectez les conseils délivrés par le personnel soignant.

Si vous souhaitez utiliser une crème différente de celle prescrite, ou que vous utilisez des huiles essentielles, signalez-le à l’équipe.

Sur la pilosité :

Il est possible que les poils tombent en regard des faisceaux de traitement (creux axillaire). Cette dépilation est temporaire, les poils repousseront après les traitements (rayons, chimiothérapie).

En cours de traitement, il est déconseillé de s’épiler, de se raser ou d’utiliser de la crème dépilatoire du côté du sein traité.

Les effets au niveau de l’oesophage :

En cours de radiothérapie il est possible que vous ressentiez une irritation au niveau de la gorge et des aigreurs au niveau de l’oesophage si les ganglions se trouvant autour du sein sont irradiés.

Attention à la consommation de jus de fruits, de vinaigrette, de croûtes de pain, d’alcool et de tabac afin de limiter cette irritation.

! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe.

Traitements au niveau de la vessie

Effets secondaires que vous pouvez rencontrer pendant votre traitement

Afin de limiter au maximum les désagréments urinaires liés à votre traitement de radiothérapie, et pour assurer la reproductibilité des séances nous vous demandons :

  • Aller uriner avant le scanner de repérage et avant chaque séance de radiothérapie
  • Si vous repassez un scanner au cours de votre traitement, celui-ci doit être réalisé dans ces mêmes conditions afin d’assurer la reproductibilité de votre traitement.

Sur la pilosité :

Au niveau des zones comportant des poils (pubis, ventre …) les rayons entraînent une dépilation (chute de poils) qui sera le plus souvent temporaire.

Les effets au niveau de l’appareil digestif :

L’accumulation des séances de radiothérapie risque de provoquer des effets indésirables tels que :

  • Des douleurs dans le ventre
  • Des diarrhées
  • Des gaz intestinaux
  • Des fausses envies
  • Hémorroïdes (Ne rien appliquer dessus avant les séances sans avoir demandé l’avis du médecin ou des manipulatrices)

Afin de limiter ces effets secondaires nous vous conseillons de suivre le régime sans fibre que vous remettra la manipulatrice et de l’adapter en fonction de votre cas personnel (si vous avez tendance à la diarrhée, respectez le régime, au contraire si vous êtes plutôt constipé mangez de tout en petite quantité).

Les effets au niveau de l’appareil urinaire :

En cours de traitement vous pouvez avoir :

  • envie d’uriner plus fréquemment
  • des sensations de brûlure quand vous urinez
  • une cystite
  • Des difficultés à uriner (Si c’est le cas, en avertir absolument l’équipe)

Les conseils donnés en début de document permettent de limiter ces effets indésirables, respectez les au mieux !

Pendant votre traitement il va être essentiel de boire 1,5L à 2L d’eau par jour pour limiter les brûlures urinaires.

! Si ces effets sont trop gênants et douloureux n’hésitez pas à en informer l’équipe.

après les traitements de radiothérapie

Les rayons ont encore un effet sur la zone irradiée pendant deux ou trois semaines après la fin du traitement. Souvent la fatigue et les effets secondaires persistent quelques temps mais c’est normal. Il est nécessaire d’en discuter avec le médecin pour qu’il puisse les traiter.

DOULEUR ET RADIOTHERAPIE

La plupart des personnes qui sont traitées par de la radiothérapie ressentent des douleurs à un moment donné de la maladie. Toute douleur sous-entend deux problèmes différents : celui de la cause (le diagnostic) et celui de sa prise en charge (le traitement).

Ces douleurs ne doivent pas être minimisées, surtout si elles durent et même si elles sont peu intenses. Tout le monde ne réagit pas de la même façon à la douleur. Prévenir et traiter la douleur est une priorité. L’ensemble des professionnels de santé est de bon conseil pour vous y aider : médecins, pharmaciens ou infirmiers vous répondront en fonction de leurs compétences, de leur rôle. Par leur présence, leur compréhension et leurs attentions, les proches sont également une aide précieuse pour supporter la douleur au quotidien.

Dans tous les cas, il est important de ne pas rester seul face à la douleur. PARLEZ-EN.

SOURCES D'INFORMATIONS

Mieux vivre son traitement #Douleurs et Radiothérapie


LES CONSEILS

pendant les traitements de radiothérapie

Dès le début de votre traitement le médecin et les manipulatrices vous donneront un certain nombre de conseils à respecter en fonction de votre traitement.

Conseils hygiène globale

Les rayons provoquent parfois des réactions au niveau de la peau. Après deux semaines de traitement, la réaction la plus fréquente est une rougeur de la peau au niveau de la zone irradiée, semblable à un coup de soleil. Elle varie selon le type de peau et est plus ou moins importante en fonction de la zone irradiée.

Pendant la radiothérapie

Conseils pour préserver la peau

  • Peau propre et sèche : utiliser un savon surgras de préférence liquide faire la toilette à mains nues suivie d’un rinçage abondant. Sécher en tamponnant.
  • Porter du coton au contact de la peau irradiée, les matières synthétiques accentuent l’irritation de la peau.
  • Privilégier le rasoir électrique pour la barbe car moins de risques de coupure, pas d’après rasage.
  • Ne pas mettre de crème avant la séance.
  • Ne pas mettre de parfum ou de produits parfumés (lait corporel) sur la zone irradiée, car cela accentuerait l’irritation de la peau.
  • Ne pas utiliser de déodorant, la pierre d’alun est tolérée.
  • Ne pas s’épiler ou se raser au niveau de la zone traitée car cela accentue l’irritation de la peau et le risque de coupure.
  • Ne pas exposer la peau irradiée au soleil, porter un chapeau en cas d’irradiation au niveau du crâne ou du cou.
  • Pas de bijou sur la zone traitée.
  • Pas de sparadrap sur les rougeurs.

Conseils généraux

• S’alimenter correctement : les problèmes cutanés sont majorés si les apports alimentaires sont insuffisants. Si vous rencontrez des problèmes pour vous alimenter, parlez en aux manipulatrices au moment de votre séance.

• Boire au moins 1L d’eau par jour, pour éviter la déshydratation.

• Parler de vos douleurs dès qu’elles apparaissent.

• Eviter le tabac, les réactions cutanées sont majorées par la mauvaise oxygénation des tissus.

• Eviter tout bain prolongé en mer ou en piscine (au-delà d’une demi heure et bien rincer la peau à l’eau claire).

Signaler au médecin les traitements en cours.

Porter des gants pour jardiner.

N’hésitez pas à faire part des vos questions lors de votre séance, le médecin vous recevra en consultation si besoin.

Conseils hygiène bucco-dentaire

Pourquoi ?

La radiothérapie va vous provoquer :

  • une irritation plus ou moins vive de votre bouche, souvent source de douleur à la déglutition. Votre goût sera altéré. Ces effets restent toutefois transitoires et s’estompent rapidement à la fin de votre traitement.
  • une sécheresse buccale,  le plus souvent définitive, conséquence d’un assèchement de vos glandes salivaires.

Il est donc important de conserver une bonne hygiène buccodentaire de manière à essayer de limiter le retentissement de ces effets secondaires sur votre alimentation.

PENDANT LE TRAITEMENT

Comment ?

  • Effectuer 6 à 8 bains de bouche par jour, à l’aide d’un mélange à base de bicarbonate de sodium. Une prescription vous sera remise dans ce sens au moment de votre scanner de repérage
  • Essayer de maintenir un brossage de dents avec une brosse à poils souples.
  • Eviter absolument toute prise d’alcool (vinaigre) ou d’aliments épicés ou très chauds.

Conseils en cours de traitement

  • Choisir des repas crémeux, onctueux, voire mixés, ou les mouiller avec du bouillon, de la sauce ou de la crème. Consommer une cuillerée de crème fraîche, de mayonnaise ou d’huile en début de repas permet une meilleure déglutition.
  • Eviter les aliments durs (croutes de pain, aliments panés, fruits durs…) qui pourraient vous blesser.
  • Eviter les pommes de terre qui « collent » dans  la gorge, les viandes blanches…
  • En cas de mycose buccale, mâcher de l’ananas aide à nettoyer les muqueuses

Au moindre problème, informer l’équipe de Radiothérapie, qui vous orientera selon vos besoins vers le médecin, la prescription d’antalgique est possible, ou une prise en charge diététique, des compléments alimentaires peuvent vous être proposés.

 

APRES LE TRAITEMENT

L’assèchement de vos glandes salivaires occasionné par le traitement  impose de protéger vos dents vis à vis notamment des caries. Tout soin dentaire après votre traitement de  radiothérapie n’est plus possible.

C’est la raison pour laquelle il vous sera demandé de consulter votre dentiste avant le début de votre traitement pour une toilette dentaire, d’éventuelles extractions et la confection d’une gouttière pour l’application de gel fluoré.

Utilisation des gouttières

Chaque soir avant le coucher :

  • Se brosser les dents
  • Déposer une fine couche de gel fluoré de type SENSIGEL au fond des gouttières sans les remplir. Presser les afin de répartir le gel uniformément.
  • Appliquer les gouttières sur vos dents et les garder durant 5 à 10 min. Eviter d’avaler le gel.
  • Les retirer et cracher l’excédent de gel.
  • Rincer les gouttières à l’eau froide, bien les sécher et les replacer sur leurs empreintes.

Conseils

  • Après le port des gouttières, ne pas boire, manger ou fumer.
  • Cette fluoration doit être quotidienne pour une durée minimale de 5 ans.

Une bonne hygiène bucco-dentaire reste indispensable même après le traitement, afin de limiter la sécheresse buccale, d’arriver à s’alimenter sans trop de difficulté.

Pour cela 

Privilégier :      Poissons  Viandes en sauces    Laitages…

Eviter :     Mies de pain        Féculents     Viandes blanches…

Conseils alimentation

Vous allez débuter un traitement de radiothérapie (peut-être accompagné d’un traitement par chimiothérapie).

Selon la localisation de vos rayons, il est possible que vous ayez moins d’appétit et que le traitement provoque des troubles digestifs (gaz, diarrhée).

Si vous avez des difficultés à vous alimenter, il est essentiel d’en parler rapidement à l’équipe, afin que soit mise en place une prise en charge adaptée.

Ne négligez pas une perte de l’appétit qui entraînerait une perte de poids. La conséquence à plus ou moins long terme est un problème de dénutrition qui altérerait votre qualité de vie (fatigue intense, isolement social…)

Dès le début de votre traitement le médecin et les manipulatrices vous donneront un certain nombre de conseils à respecter en fonction de votre traitement.

après les traitements de radiothérapie

Il est avant tout recommandé de contacter l’oncologue-radiothérapeute ou le médecin généraliste en cas de symptômes persistants et/ou inquiétants. La période d’après traitement n’est pas toujours simple à affronter : au-delà de la satisfaction d’en avoir terminé avec la radiothérapie, il va falloir apprendre à vivre sans l’organisation quotidienne qu’imposait le traitement, sans l’équipe soignante dont la proximité est rassurante. L’entourage reprend ses habitudes d’avant la maladie alors que le patient a besoin de plus de temps pour trouver de nouveaux repères et s’adapter à l’après traitement. Il peut persister des doutes, des angoisses.

Quant à la vie familiale, sociale, professionnelle, il faut retrouver sa place et trouver de nouveaux repères. Parfois cela est rapide, mais cela peut aussi prendre du temps. Il est même conseillé, en cas de difficulté, de rencontrer un psychologue, psychanalyste ou psychiatre afin de mettre en mots un vécu parfois traumatique du cancer.

LES SOINS "support"

avant, pendant et après votre traitement

Retrouvez au fil de la lecture de la rubrique "Mieux vivre votre traitement" du blog "Sources d'Informations" , un ensemble de services, d'informations, de coordonnées d'associations et de praticiens sur différents thèmes tels que :

  • Prise en charge de la douleur
  • L'Hypnose au cours du traitement
  • Soutien psychologique
  • Soins socio-esthétiques
  • Soutien des proches

VOS QUESTIONS

  • Quels sont les effets secondaires ?

    La radiothérapie est un traitement local, c’est-à-dire que les effets secondaires vont dépendre de la zone traitée. Nous vous invitons donc à regarder sur le site les effets secondaires attendus par localisation.

  • La radiothérapie fait-elle tomber les cheveux ?

    La radiothérapie n’a pas de conséquence sur le cuir chevelu et la chevelure, sauf lorsqu’il s’agit d’une radiothérapie crânienne qui peut occasionner une chute des cheveux localisée à la zone traitée.

  • Vais-je être fatigué(e) ?

    La fatigue est l’un des effets secondaires de la radiothérapie. Elle peut être causée par l’anémie, une perte d’appétit, la dépression ou bien des substances toxiques produites lorsque les cellules cancéreuses se décomposent et meurent. Lors de la radiothérapie, le corps utilise plus d’énergie pour se guérir, c’est pourquoi la fatigue n’est pas toujours soulagée par le repos. Se déplacer fréquemment et quotidiennement pour recevoir son traitement peut aussi être source de fatigue. La fatigue se dissipe généralement de façon graduelle une fois la radiothérapie terminée, mais certaines personnes continuent de se sentir fatiguées après ce traitement.

  • Dois-je suivre un régime alimentaire spécifique ?

    Certains traitements situés notamment au niveau de l’abdomen et du pelvis peuvent nécessiter le suivi d’un régime particulier. Votre médecin vous indiquera lors de la consultation avant traitement si un régime est nécessaire.

  • Y-a-t-il des précautions à prendre avant, pendant et après la séance ?

    Selon votre traitement, certaines précautions peuvent vous être données pour limiter les effets secondaires du traitement. Ces consignes vous seront données par les médecins et les manipulateurs(trices).

  • Dois-je être accompagné(e) ?

    Il n’est pas obligatoire d’être accompagné(e), cependant si vous vous sentez trop fatigué(e) pour prendre votre voiture, choisissez d’être accompagné(e) par un proche ou par un VSL. La présence d’un proche à vos côtés peut-être réconfortante durant votre traitement.

  • Faut-il être à jeun avant la séance ?

    La radiothérapie ne nécessite pas d’être à jeun. En fonction de votre traitement, il est possible que l’on vous demande de boire avant le traitement ou de suivre un régime particulier.

  • Puis-je conduire après la séance ?

    Une séance de radiothérapie n’empêche pas la conduite. Toutefois, si vous vous sentez trop fatigué pour prendre votre voiture, choisissez d’être accompagné par un proche ou par un VSL.

  • Dois-je fermer les yeux pendant la séance ?

    Les rayons délivrés pendant le traitement sont invisibles et ne vont pas vous éblouir. Nous utilisons toutefois des lasers pour centrer votre position, si pendant votre positionnement le laser se projette sur vos yeux nous vous conseillerons de les fermer par confort. Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez fermer les yeux pendant la durée de la séance.

  • Comment se passe une séance de radiothérapie ?

    Les manipulateurs vous installent sur la table de traitement, dans la position déterminée lors du centrage. Ils se placent sur les points de tatouages effectués sur votre corps lors du centrage pour localiser la zone à traiter et pour vous installer correctement.
    La source d’irradiation est dirigée vers la région à traiter.
    Tous les jours, une radio de contrôle, prise sous l’appareil de traitement, est effectuée pour permettre de vérifier la position de la région à traiter.
    Vous devez éviter de bouger car la précision des traitements est indispensable.
    Les manipulateurs quittent la salle de traitement, mais ils veillent sur vous à l’aide des caméras placées à l’intérieur de la pièce.
    Grâce à un interphone branché en permanence dans la salle, ils vous entendent également pendant votre séance de radiothérapie.

  • Quelle est la durée de la séance ?

    La durée de la séance d’irradiation est de quelques minutes, mais votre présence dans la salle est d’environ 10 minutes. La première séance de traitement est généralement un peu plus longue compte tenu des nombreuses vérifications que nous réalisons avant de débuter le traitement.

  • Cela fait-il mal ?

    La radiothérapie est indolore et ne rend pas radioactif. Les rayons sont invisibles.

  • La durée du traitement sera-t-elle longue ?

    Le nombre de séances est variable selon le cas. En règle générale ; les traitements durent plusieurs semaines à raison de quatre ou cinq séances par semaine du lundi au vendredi.

    Si la durée du traitement peut vous être donnée au départ, la date précise de fin de traitement ne peut être déterminée à l’avance. Elle dépend de la réaction de chaque patient au traitement, ainsi que des interventions sur les machines de traitements.

    Afin que le traitement soit le plus efficace possible, il est très important que toutes les séances de radiothérapie prévues vous soient administrées. Une fois que votre traitement de radiothérapie est commencé, le mieux est de ne pas manquer de séance.

  • A quel moment sont délivrés les rendez-vous de traitement ?

    Vos rendez-vous de traitements vous seront remis tous les vendredis pour la semaine suivante. Les horaires des rendez-vous sont fixés en regard des contraintes

    techniques de chaque traitement, il ne sera donc pas possible de modifier vos horaires hormis pour les raisons prioritaires suivantes : patient en activité professionnelle, autres rendez-vous médicaux ne pouvant être déplacés. Nous vous encourageons donc à nous alerter le plus précocement possible de vos indisponibilités.

    Nous vous informons également que vos rendez-vous pourront le cas échéant être modifiés à la dernière minute en cas de panne de l’appareil de traitement.