SOURCES D'INFORMATIONS

GCCoR, recrutement, la radiothérapie, mieux vivre son traitement, vos questions...

Principales étapes d’un Plan Personnalisé de Soins (PPS)

La Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP)

La prise en charge de chaque cancer relève de plusieurs spécialités médicales. La situation de chaque patient est donc discutée au cours d’une réunion appelée réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP).

Les RCP ont lieu de manière hebdomadaire et thématisées par spécialité (Urologie, Gynécologie, Pneumologie…). Sont présents à ces réunions des médecins cancérologues, des médecins spécialistes selon la thématique et des médecins anatomopathologistes, radiologues, médecins nucléaires…
Les RCP permettent de discuter de la proposition de prise en charge du cancer pour chaque patient à partir de référentiels validés nationalement. La RCP présente l’avantage d’une discussion entre plusieurs médecins spécialistes pour proposer la meilleure stratégie thérapeutique au patient.

Première consultation médicale avec le médecin radiothérapeute oncologue (Consultation d’annonce)

La proposition de traitement établie en réunion de concertation pluridisciplinaire est discutée avec le patient lors d’une consultation spécifique, appelée consultation d’annonce. Lors de cette consultation, le médecin chargé du patient lui explique les caractéristiques de sa maladie, les traitements proposés, les bénéfices attendus et les effets secondaires possibles.

Cette consultation est importante. Il peut être utile que le patient se fasse accompagner par l’un de ses proches. Il est important que le patient prenne le temps de poser toutes les questions qu’il se pose et qu’il s’assure qu’il a bien compris.

Après avoir donné son accord sur la proposition de traitements, celle-ci se concrétise sous la forme d’un document appelé programme personnalisé de soins
(PPS). Il comporte les dates des différents traitements, leurs durées, ainsi que les coordonnées des différents membres de l’équipe soignante. Il peut évoluer au fur et à mesure de la prise en charge en fonction de l’état de santé du patient.

Le Temps d’Accompagnement Soignant

La consultation paramédicale doit permettre l’information, le soutien et l’accompagnement du patient et de ses proches.
Cette consultation est un moment privilégié ou le(a) Manipulateur(trice) pourra reprendre avec le patient les informations délivrées par le médecin, et aborder les sujets plus techniques concernant le traitement.
Cet entretien dédié à l’écoute va permettre de déterminer les besoins des patients et de les réorienter, s’ils le souhaitent, vers d’autres professionnels de santé. (Psychologue, Diététicienne, Sophrologue, Espace Rencontre Information (ERI)…).
A leur demande, les patients peuvent avoir un nouvel entretien avec un(e) Manipulateur(trice) en cours de traitement de radiothérapie (accompagné ou non d’un proche) pour répondre à leurs interrogations concernant les effets secondaires des rayons. Les patients, en cas de besoin, sont réorientés vers le médecin responsable du traitement.

Préparation du traitement – Le scanner de repérage

Durant cette phase de préparation, le patient est installé dans la même position que lors des séances de radiothérapie. Selon le traitement, il conviendra d’utiliser du matériel de positionnement visant à limiter le mouvement pendant les séances afin d’être le plus précis possible. Ce scanner renseigne sur l’anatomie des patients et aide le médecin à définir le plus précisément possible le ou les volumes cibles tumoraux et les tissus à préserver.

Cet examen ne fournit pas de résultat diagnostic.

Préparation du traitement – Dosimétrie, réalisation du plan de traitement

A partir du scanner qui a été réalisé, les Médecins Radiothérapeutes, les Physiciens aidés de dosimétristes vont, grâce à un logiciel, déterminer précisément les zones à irradier et les zones à protéger. C’est ici que sont déterminés le champ d’irradiation, le nombre de faisceaux, le nombre de séances… qui vont constituer le traitement du patient.
Le délai de pris en charge du dossier est d’environ 10 à 15 jours, ce qui explique une partie de l’attente avant de débuter le traitement.

Le traitement : la première séance

Les patients sont contactés par téléphone pour la délivrance du premier rendez-vous sous l’appareil de traitement. Au délai incompressible du travail de dosimétrie, se rajoute le délai dû à la disponibilité de l’appareil de traitement. De manière générale un délai de 2 à 3 semaines est observé entre le scanner de repérage et la première séance sur l’appareil de traitement. Le GCCOR s’efforce de maintenir des délais conformes aux bonnes pratiques.

Le traitement commence par une étape de vérification de tout ce qui a été fait auparavant : scanner, détermination des volumes cibles, repérage, calcul du physicien, détermination des champs d’irradiations, caches (externes, ou intégrés à la machine) destinés à protéger les organes que le médecin ne veut pas irradier. C’est pour cela que cette séance est souvent plus longue que les autres.

Pour le patient c’est la découverte de l’appareil de traitement.
La position est la même que pendant le scanner de repérage.
Le manipulateur met en place l’appareil selon les différentes zones à irradier et réalise des images de contrôles qui sont comparées aux images obtenues à partir du scanner.
Ces images seront validées par le médecin avant la délivrance de la première dose de traitement.
A la fin de cette séance les manipulateurs remettent aux patients les premiers rendez-vous de traitement.

 

Le traitement : les autres séances

Les manipulateurs essaieront de vous donner le même horaire tout au long de votre traitement, dans les limites imposées par les contraintes techniques.
En cas d’obligations horaires de votre part (travail, consultations spécialistes, …) veuillez le signaler soit au moment de votre consultation paramédicale, soit au moment de votre scanner de repérage, sinon prévenez les manipulateurs au moins une semaine à l’avance. Le respect de ces règles par les deux parties ne peut que favoriser votre bonne prise en charge.
Les autres rendez-vous seront remis tous les vendredis pour la semaine suivante.
Les horaires sont fixés en regard des contraintes techniques de chaque traitement, il ne sera donc pas possible de modifier les horaires hormis pour les raisons prioritaires suivantes :
· patient en activité professionnelle,
· autres rendez-vous médicaux ne pouvant être déplacés.
Les patients sont encouragés à nous alerter le plus précocement possible de leurs indisponibilités.
Les rendez-vous pourront le cas échéant être modifiés à la dernière minute en cas de panne de l’appareil de traitement.

La surveillance du traitement

Une surveillance régulière sera effectuée pendant le traitement.

Cette surveillance est organisée de la façon suivante :
– Le médecin radiothérapeute et les autres personnes appartenant à l’équipe médicale, suivent l’état de santé des patients en observant la façon dont ils réagissent au traitement et en leurs demandant comment ils se sentent.

Durant le traitement les patients peuvent demander à tout moment à rencontrer le radiothérapeute en consultation.

Les manipulateurs prennent en charge quotidiennement les patients, ils peuvent donc leur faire part de toutes leurs interrogations. Nous conseillons aux patients de tenir les manipulateurs au courant de tous les effets secondaires qu’ils peuvent ressentir ou de leur faire part de quelques manifestations ou réactions inhabituelles.

La consultation de fin de traitement et le suivi à distance du traitement

A la fin du traitement, les patients sont reçus systématiquement en consultation par leur médecin radiothérapeute référent. Le médecin fait un bilan de
la radiothérapie et de ses éventuels effets secondaires. Il organise avec le patient, le suivi post-traitement en programmant les rendez-vous d’examens (Prise de sang, scanner, IRM…) et fixe un rendez-vous au patient pour une consultation à distance de la radiothérapie.